Idées Nouvelles Europe
Ethique et politique, vers un nouveau monde citoyen
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

" La raison d’être de la politique est la liberté, et son champ d’expérience est l’action " (Hannah Arendt in La crise de la culture).

Est-ce par facilité ou par démagogie, toujours est-il que nos décideurs politiques locaux, départementaux, régionaux et nationaux sont encore trop nombreux à brandir l’argument : " C’est la faute à l’Europe ! " tel un épouvantail pour justifier des décisions prises par eux ou des résultats médiocres de celles-ci, voire pour justifier ne rien faire du tout. Pourtant tous les élus constituent une force de prescription du message européen et leur co-responsabilité dans la construction d’une citoyenneté européenne active est réelle. En effet, la citoyenneté ne s’obtient pas par un examen ; la citoyenneté ne se décrète pas, elle se conquiert par la motivation et donc l’effort de décision est essentiel.


Il y a aujourd’hui une crise de confiance des citoyens dans la capacité des institutions et des hommes à incarner leurs préoccupations ; une crise du sens même de la politique, de sa capacité d’agir sur le réel (exemple du chômage). La politique meurt si elle n’est pas porteuse d’espérances, de rêves et d’utopies. On constate un certain désintérêt des citoyens de " la chose publique ", ce qu’attestent les derniers taux de participation aux élections. En fait, les citoyens reprochent un affadissement du débat démocratique.
Notre projet visait à engager une réflexion permanente entre les élus et les citoyens, à créer une relation directe entre les gouvernants et les gouvernés, en sensibilisant les premiers sur l’importance et la qualité du discours politique qu’ils diffusent et les seconds en leur présentant les enjeux d’une participation au débat démocratique.

Les productions

Cinq numéros de notre magazine série spéciale

Téléchargez les 5 magazines Médi@venir de la série spéciale
" Ethique et politique, vers un nouveau monde citoyen"

Un bréviaire édité à destination des décideurs politiques

Pour l’opinion contemporaine, la démocratie est une synthèse politique et de gouvernement qui repose sur des valeurs de liberté et d’égalité. Elle suppose une adhésion de citoyens éclairés, responsables, participants actifs “ à la chose publique ”, cette “ res-publica ” qui nourrit par le débat la pensée libre dans la solidarité. Ce document démontre dans une première partie que l’institution scolaire peut être un espace démocratique ou mieux encore, être une école de la démocratie. Une seconde partie donne la parole à des responsables associatifs et des élus sur la place incontournable de l’éthique en politique et sur le projet de construction européenne.

Auteur : Georges ROCHE,Inpecteur d'académie honoraire, ancien directeur général adjoint du CNDPréface de Fabrice LACHENMAIER, directeur d'INE Collection : Idées Nouvelles sur.. Publication épuisée

Contributions spéciales.

La nouvelle gouvernance européenne : (partie III) : Fabrice LACHENMAIER
La nouvelle gouvernance européenne : (partie II) : Raphaël CANET
La nouvelle gouvernance européenne : (partie I) : Fabrice LACHENMAIER
Qui peut nier la nécessite d’une nouvelle offre politiquE J.M. GOVERNATORI
L’Europe et la responsabilité des médias : Pierre LAFFITTE
A l'évolution rapide la socié civilerépond une forte inertie : P. ALBERTINI
Plus social que moi, tu meurs ! : Philippe HERZOG
Qu'est-ce que le souverainisme ? : Paul-Marie COUTEAUX
La démocratie participative n'est pas un risque : R. BACHELOT
Militants de la citoyenneté européenne : Martine ROURE
L’Europe sauvée par ses projets : (partie IV) : André DANZIN
L’Europe sauvée par ses projets : (partie III) : André DANZIN
L’Europe sauvée par ses projets : (partie II) : André DANZIN
L’Europe sauvée par ses projets : (partie I) : André DANZIN
Changer notre façon de faire de la politique : Gérard DEPREZ
Un député européen, pour quoi faire ? Guy BONO
Vers un nouveau monde citoyen : Michèle TABAROT
Exclusif : le code d’éthique politique : Jean-Christophe PICARD
Le clientélisme est la négation de la politique : Philippe SANMARCO
Frontières politiques et géographie physique : Alain DALBAVIE

Projet placé sous le haut patronnage de Josep BORRELL-FONTELLES, Président du Parlement européen

Le comité scientifique

Président

le recteur Gérard-François Dumont, professeur à l’université Paris Sorbonne (Fr).

Membres

Enrique Baron Crespo, député européen (Es), ancien président du Parlement européen
Jean-Paul Barbiche, doyen de la faculté des Affaires internationales de l’université du Havre (Fr)
André Danzin, ancien président du Comité européen de recherche-développement auprès de la Commission européenne
María Carmen Faus Pujol, professeur à l’université de Zaragoza (Es)
Philippe Sanmarco, secrétaire général du centre de géostratégie de l’Ecole Normale supérieure de Paris (Fr)
Philippe HERZOG, Président de l'association Confrontation Europe et ancien député euopéen (Fr)

Ils sont intervens :

Philippe SANMARCO Secrétaire général du centre de géostratégie de l'Ecole normale supérieure de Paris
Jean-Cristophe PICARD Porte-parole du Parti Radical de Gauche (Alpes-Maritimes)
Michèle TABAROT Députée-Maire du Cannet (Alpes-Maritimes)
Guy BONO Député européen
Martine ROURE Députée européen
Gérard DEPREZ Député européen
Roselyne BACHELOT Députée européen
Paul-Marie COUTEAUX Député européen
Philippe HERZOG Président de Confrontations Europe
Pierre ALBERTINIDéputé-Maire de Rouen
Pierre LAFFITTE Sénateur
Jean-Marc GOVERNATORI Président de "La France en action"
 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France