Idées Nouvelles Europe
Euroempleo ... l'Erasmus des élus espagnols
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

 

Dans le cadre du programme Leonardo mobilité de la Commission européenne et du projet Euroempleo coordonnée par notre partenaire espagnol Progesti@, une délégation de 21 élus locaux et agents de collectivités espagnoles a été reçue dans les Alpes-Maritimes du 26 au 1er octobre 2010 pour découvrir le fonctionnement de nos institutions et échanger des bonnes pratiques professionnelles. Il s’agissait d’un projet de formation qui a débuté par le voyage de 27 élus Français en Castilla-Leon début 2010 et préfigurant ce que pourrait être un programme "Erasmus des élus".

Le 27 septembre la délégation espagnole a été reçue au Conseil général des Alpes-Maritimes en présence d'Honoré Colomas, président de l’Association des Maires de France pour le département des Alpes-Maritimes (AMF) et Jean-Paul David, président de l'Association des Maires Ruraux également pour le département des Alpes-Maritimes (AMR), par Liberata Falcon représentant le président du Conseil général. A noter que des conseillers municipaux des villes de Valbonne-Sophia-Antipolis et du Cannet ont honnorés de leur présence la délégation espagnole.

Cette dernière était composée d'élus de Paramo del Sil, de Sanchidrian, de Peguerinos, de Gutierre-Munoz, de Pedro Bernardo, de San Fernando de Henares, de Navalcarnero, de Valladolid, de Palencia et de Benavente.

En 2009, INE et Progesti@ ont décidé de mettre en place un programme d’échange qui s’intitule "Elus d'Europe" en France et Euroempleo en Espagne. Il s’agissait de proposer à des élus locaux d’effectuer une mobilité d’une semaine pour échanger des bonnes pratiques de gouvernance, découvrir le fonctionnement des institutions respectives autour notamment du thème de la décentralisation et de parler de sujets communs comme par exemple la formation, l’emploi, la solidarité et l’aménagement des territoires. 27 élus des Alpes-Maritimes et de Poitou-Charente ont effectué deux séjours à Valladolid puis de 21 élus espagnols a entrepris le chemin inverse. Ces premiers voyages ont été très instructifs à différents niveaux :

- "Ils nous ont fait prendre conscience qu’il existait de multiples points de convergences entre les élus locaux quels que soient leur nationalité. Nous sommes tous confrontés aux mêmes défis, aux mêmes questionnements mais nous n’y apportons pas forcément les mêmes réponses. Nos échanges permettent donc d’apprécier les expériences réalisées, d’en tirer des conclusions et des enseignements pour ne pas « réinventer l’eau tiède » (ce qui constitue, il faut le reconnaître, une spécialité française). En cela l’échange transnational est un outil de première importance et devrait être généralisé".

- "Ces voyages nous ont aussi sensibilisé sur notre rôle de prescripteur de la cause européenne. En effet, avec les enseignants et les journalistes, les élus locaux constituent la troisième force auprès du grand public pour défendre et promouvoir la citoyenneté et l’identité européenne. S’ils ne sont pas eux-mêmes convaincus de la nécessité de construire l’Europe de demain, il sera difficile aux citoyens de l’être. Ces échanges nous permettent d’apprécier la communauté de destin que nous partageons".

- "Enfin, ces expériences concourent indirectement au développement de nouvelles stratégies, de nouvelles politiques européennes. La CE vient de lancer l’initiative « Jeunesse en mouvement » qui va préfigurer les futurs programmes de mobilité et d’accès à l’emploi dans le cadre de la stratégie « Europe 2020 » qui s’inspire des programmes comme Leonardo qui finance notre projet".

Après le Conseil général, la délégation s'est rendue sur le territoire de la Communauté de Commune des Monts d'Azur (CCMA) avec une première visite du village de Valderoure avec le maire Sylvain Buttelli et l’ensemble de son conseil municipal pour un apéritif d’honneur. Le groupe s'est ensuite rendu au Mas transformé en hôtel-village pour l’occasion. Le lendemain, la délégation a été reçue à Gars. Visite effectuée par son maire Marino Cassez qui fut un des premiers maires du département à bénéficier d’une mobilité dans le cadre du projet. La délégation a ensuite été reçue par les 14 maires de la CCMA pour une discussion sur l’intercommunalité. Les jours suivants la délégation a été reçue à Cannes où Pascale Vaillant, ajointe au Maire lui a fait visiter des jardins familiaux et l’après midi au lycée des métiers des Côteaux ; Le jour suivant, la matinée a été consacrée à la formation continue des adultes au Lycée du Parc impérial. Nicolas Cerami le proviseur et Jacques Vidal, principal du collège Roland Garros accueillant le groupe.

Progesti@ - Valladolid
Médias
Erasmus, c'est aussi pour les élus !
Les élus maralpins à l'heure espagnole
Jardins familiaux : des élus espagnols séduits
Vers un Erasmus des élus locaux
 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France