Idées Nouvelles Europe
Médi@venir
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

Une source d'insatisfaction des Européens se trouve dans le manque de lisibilité des objectifs poursuivis par les structures administratives européennes, par le sentiment diffus de manque d'information et par le fait que les réalités du terrain ne sont pas assez prises en compte. A l'heure où le débat sur la gouvernance européenne requiert toute l'attention et où le dialogue avec les citoyens devient une étape incontournable pour créer une Europe de proximité, familière et concète, le projet MEDI@VENIR proposait d'informer les citoyens sur les grands thèmes de l'actualité européenne mais aussi de leur offrir un espace médiatique convivial d'expression.

Tous les élus du canton de Saint-Auban.

Il s'agissait de créer dans une zone rurale de montagne où la quotidienneté de l'Europe n'est pas acquise, un débat continu sur les enjeux et les défis actuels. Pour cela, MEDI@VENIR prévoyait l'édition de 5 numéros d'un journal intercommunal fait pour et - en partie - par les résidents de la zone avec un échange particulier sur la Charte des droits fondamentaux ainsi que l'organisation de 5 évènements culturels et éducatifs. la zone expérimentale retenue était constituée de 13 communes. Le comité de rédaction qui se tenait successivement dans 5 communes différentes, sera composé des opérateurs du projet, des représentants institutionnels et surtout de tous les acteurs de la société civile, afin de déterminer chaque contenu éditorial ainsi que chaque plan promotionnel de diffusion organisé sur la zone. Dans toutes ces communes, une animation était orgnisée : conférence, table ronde, exposition, animations avec les écoles faisant l'objet de compte rendu dans la publication.

En outre, au même titre que tous les acteurs locaux pouvait s'exprimer dans MEDI@VENIR, une fenêtre sera ouverte sur d'autres régions isolées d'Europe dont les populations sont en prise aux mêmes problématiques : ainsi, par exemple, les correspondants de MEDI@VENIR en Italie et en Espagne ont rédigé des articles relatifs à la vie locale. De même, une tribune libre dans chaque numéro était offerte aux décideurs politiques (locaux, nationaux ou européens) pour une communication active et compréhensible par le grand public. La charte graphique tenait compte des aspects suivants : lisibilité de lecture, textes compréhensibles par tous, illustrations porteuses de sens.

Enfin, à l'issue de cette phase expérimentale, l'opérateur transnational recueillait les rapports du comité de rédaction et proposait une synthèse sur les sujets mis en débat, cette dernière faisant l'objet d'une publication complémentaire en ligne sur le site Internet. Nous souhaitions, à travers ce projet, sensibiliser les populations (la zone comporte environ 5000 habitants) aux enjeux de la construction européenne. Plus de 5000 exemplaires du journal ont été diffusés durant le projet, ce qui représente un effort promotionnel de grande importance. les mairies étant les principaux lieux de diffusion et relais en direction de la population.

 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France