Idées Nouvelles Europe
Dialogues citoyens « Parlons d’Europe »
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

La crise migratoire au cœur des dialogues citoyens

Plus de 150 personnes ont participé à la 10ème étape du tour de France des dialogues citoyens (au nombre de 13) organisés par le Comité des régions avec le soutien de l’ensemble des institutions européennes et de l’Association des maires de France. C’est à Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes que s’est tenue cette rencontre passionnante et interactive sur un thème particulièrement sensible dans le département qui connaît une actualité quotidienne avec l’entrée sur le territoire national de nombreux migrants venus d’Italie. Co-animé par Nathalie GRILLI du Centre d’Information Europe Direct et Fabrice LACHENMAIER d’Idées Nouvelles Europe, mis en images par radio Vallée du Var, le débat de plus de trois heures sur « la question des migrants en Europe, quel avenir ? » a permis d’aborder la vie des migrants notamment en milieu rural avec plusieurs témoignages émouvants dont celui de Khadija, mineure libyenne qui a perdu sa maman pendant leur traversée de la Méditerranée, celui de Cédric HERROU de la Roya qui aide les migrants en transit (et placé en garde à vue dans le cadre du démantèlement d’un camp à Saint-Dalmas-de-Tende) ou encore celui de Claire SARDA VERGES, ancienne maire de Campôme (110 habitants) qui a accueilli 18 migrants de Calais pendant 3 mois et dont le conseil municipal vient de prendre une délibération pour en accueillir de nouveaux. Quatre témoins principaux étaient invités à répondre aux interrogations du public : Isabelle JEGOUZO, chef de la Représentation en France de la Commission européenne, Marie-Christine VERGIAT, députée européenne, Christophe ROUILLON du Comité des Régions et Charles-Ange GINESY, député français. Après une courte intervention de bienvenue de Robert VELAY, maire de Puget-Théniers, ce sont les jeunes européens (une quarantaine de suédois, irlandais, bulgares, espagnols et français) regroupés pour un séjour d’une semaine dans le cadre du projet Euro-youth Medialab soutenu par le programme Erasmus + qui ont posé les premières questions à l’issue de la projection d’un clip vidéo de quatre minutes, réalisé par eux pour exposer leur point de vue. Le public a essentiellement évoqué le « vide politique » et « l’activisme associatif » qui caractériseraient la gestion actuelle du dossier des migrants dans le département, le rôle des passeurs et les réponses européennes en matière de frontières. Autre problématique abordée pour lutter contre les idées reçues notamment sur le nombre des migrants, leurs droits sociaux, Nicole SCHECK, médiatrice sociale auprès de l’association Habitat et Citoyenneté a évoqué les conditions administratives d’obtention d’un statut, démontrant ainsi que « la vie d’un migrant » n’est pas moins complexe à partir du moment où celui-ci entre dans un processus d’enregistrement. Les représentants européens ont également insisté sur la catégorisation des migrants et leur parcours différencié, sur les efforts financiers de l’Europe et sur la création de l’Agence des gardes-frontières pour montrer que la gestion de la crise migratoire bien que délicate constitue une priorité des politiques européennes. Ces positions ont trouvé un écho dans la salle, une personne évoquant l’article 13 de la Déclaration des droits de l’homme : « toute personne a le droit de circuler librement. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien ». Tout au long de la soirée des sms et tweets ont alimenté le débat, les discussions se poursuivant ensuite dans la salle autour d’un buffet. INE a par ailleurs réalisé un grand sondage auprès de 500 personnes pour collecter des questions qui seront transmises aux intervenants afin de poursuivre le dialogue via les réseaux sociaux.

Europe Direct en PACA
Comité des régions
 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France