Idées Nouvelles Europe
Semaine européenne de la démocratie locale
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

Ciné-débat citoyen au Mas : Vivre ensemble dans des sociétés multiculturelles : (se) respecter, dialoguer, interagir.

En 2015, le Conseil de l’Europe a décidé de consacrer la 9ième édition de la SEDL au thème « Vivre ensemble dans des sociétés multiculturelles : (se) respecter, dialoguer, interargir ».
Notre association et ses partenaires ont organisé au Mas le 17 octobre un ciné-débat citoyen avec la projection de HUMAN, le film exceptionnel de Yann-Arthus Bertrand.
Ce film a été lancé en France et dans le monde le 12 septembre 2015 (projection aux Nations-Unis à New York), et marque le début d'un mouvement global voulu par le réalisateur, rassemblant citoyens, organisations, communes et tous les acteurs souhaitant s'investir pour donner de la visibilité à l'Humain.
HUMAN souhaite dresser le portrait de nos conditions humaines, dans leurs diversités, mais aussi dans leurs inégalités, afin d’inviter chacun à se pencher sur l’importance et le sens à donner à sa vie, à ses choix et à ses engagements. Sans injonctions, le film amène le spectateur à s’insurger, à s’émouvoir, à s’identifier, et nous l’espérons, l’incitera à agir.
HUMAN est un film, mais c'est aussi un patrimoine unique de récits, de visages, de destins, de messages grâce à plus de 2.000 témoignages et de rencontres ainsi que plus de 500h d'images aériennes illustrant en HD la beauté de notre planète. Véritable ode à l'Humanité, les trois voix de ce film (les interviews, les images aériennes et la musique) offrent un film qui est à la hauteur des valeurs qu'il porte : un éveil à l'Autre et à nos différences, un appel à un "vivre mieux, ensemble", et tout simplement une grande opportunité pour nous rassembler et nous entendre. 
A l'issue de la projection organisée par le Comité Consultatif des Citoyens de la commune du MAS et réalisée par l'association Musique Bleue, un débat sur le thème du vivre ensemble dans des sociétés multiculturelles a été animé par notre association.

Qu’est-ce que la Semaine Européenne de la Démocratie Locale ?

L’Europe est un espace multiculturel par nature : la diversité est enracinée dans l’histoire du continent et a été décuplée par le phénomène contemporain de mondialisation. Les vagues de migration ainsi que la mobilité transfrontalière intense font partie intégrante de la riche histoire des sociétés européennes et sont aussi sources de défis à relever. La construction de sociétés inclusives, sur la base des droits et libertés fondamentaux, est assurément l’une des réponses les plus appropriées à ces défis – une mission qui incombe tant aux dirigeants locaux et nationaux (publics et de la société civile) qu’aux citoyens européens.
Alors même que de nombreuses études ont démontré que la diversité est une valeur ajoutée pour le développement humain et social, la croissance économique, la productivité, la création et l’innovation, la situation actuelle est loin d’exploiter ce potentiel à sa juste valeur. Les sociétés contemporaines ne sont pas seulement confrontées à une crise économique, mais également à une crise sécuritaire et identitaire, comme l’ont montré les récentes attaques terroristes au début de l’année 2015 à Paris, dans d’autres villes d’Europe et au-delà, ainsi que des phénomènes grandissants de xénophobie et d’exclusion sociale. Le radicalisme et l’extrémisme, causes de ces événements tragiques, représentent aujourd’hui des défis majeurs. La montée de ces menaces doit être traitée à tous les niveaux politiques afin de créer les conditions d’une société dans laquelle un « vivre ensemble » pacifique est possible et permanent.
Dans ce contexte, les autorités locales et régionales ont un rôle important à jouer en favorisant à la fois le dialogue interculturel, une citoyenneté active et une diversité culturelle, permettant ainsi aux habitants de mieux vivre ensemble, de prévenir et de surmonter les divisions ethniques, religieuses, linguistiques et culturelles. Pour réussir cela, des compétences interculturelles devraient être mutuellement transmises et apprises, et des espaces pour le dialogue interculturel doivent être créés et/ou développés. Les administrations locales et régionales doivent s’adapter à des cultures, des personnes, des nations, des religions et des ethnies différentes, et les impliquer de manière égale dans le processus démocratique de prise de décision. Si le multiculturalisme est bien géré – c’es-à-dire en considérant que la diversité est enrichissante et positive – et basé sur les principes de tolérance et de solidarité, sur une culture de paix, de dialogue transfrontalier et d’engagement civique, la démocratie devient plus représentative, s’en trouve consolidée et plus stable.

Nice-Matin du 20 Octobre 2015

Exposition photographique et édition d’un livret départemental

C’est dans la salle du conseil municipal du Mas que les photos de Jackie Dieren ont été exposées dans le cadre du projet ELUS D’EUROPE 2020, une inauguration ayant permis de présenter le travail de l’artiste-photographe. Le Maire, directeur d’Idées Nouvelles Europe, a prononcé quelques mots de bienvenues : « ce lieu est symbole d’expression de la démocratie locale, thème principal de la semaine européenne du même nom. En effet, chaque année, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe (qui regroupe 47 Etats) organise une semaine de rencontres et d’animations autour de la démocratie locale avec les communes, EPCI et organisations de la société civile. La commune du Mas participe à cette manifestation depuis 2013 à travers la tenue d’opérations événementielles, dans le but de promouvoir et de renforcer la participation démocratique au niveau local : exposition photos mettant en scène les élus en discussion avec des administrés, projection de film, débat sur la démocratie participative... La thématique 2016 est : « Vivre ensemble dans des sociétés culturellement diverses : (se) respecter, dialoguer, interagir ». Elle fait écho aux priorités actuelles du Conseil de l’Europe et de ses instances, tels que le Plan d’action pour la construction de sociétés inclusives (2016-2017), la Stratégie du Congrès sur la prévention de la radicalisation et le thème du Forum mondial de la démocratie 2016 qui sera « L’éducation pour la démocratie ». Dans ce cadre, nous avons souhaité retenir un aspect en particulier qui est celui de valoriser les élus européens présents dans les conseils municipaux du département des Alpes-Maritimes qui s’impliquent, avec passion, dans la commune de leur lieu de résidence. On doit à Jackie ce travail de mise en images et en textes ». Le projet ELUS D’EUROPE 2020 comprend 5 étapes : la réalisation des portraits, la réalisation d’un annuaire départemental et je dois remercier l’Association départementale des Maires ainsi que les services de la préfecture qui ont permis ce travail, la réalisation de l’expo photo qui est soutenue par Bouygues télécom, la réalisation d’un livret diffusé aux 163 communes grâce au concours d’Idées Nouvelles Europe et enfin une réception qui sera organisée prochainement par M. le sous-préfet pour accueillir les élus européens et discuter avec eux de leur engagement. Dans sa préface du livret de l’exposition, le sous-préfet M.Philippe CASTANET explique : « nous l’avons tous peu ou prou oublié mais c’est le traité de Maastricht, signé en 1992, celui-là même qui a institué notre monnaie unique, qui a aussi offert aux citoyens de l’Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur propre pays de la possibilité de participer en tant qu’électeurs et même de présenter leur candidature aux élections municipales et aux élections européennes, dans leur pays de résidence. Il reste à passer du cadre juridique à la pratique de terrain, du principe aux réalités ». Jackie Dieren de poursuivre : « C’est cette réalité que nous avons voulu observer et commenter. Nous sommes donc partis à la rencontre de ces 21 femmes et hommes qui, à l’occasion du renouvellement des élus municipaux en 2014, ont été élus dans 16 communes des Alpes-Maritimes parmi les 2.934 conseillers municipaux du département : 6 britanniques, 5 italiens, 4 allemands, 2 belges, 1 danois, 1 néerlandais, 1 portugais, 1 espagnol. Nous avons pu voir à travers leur témoignage comment l’investissement personnel de ces élus européens démontre un réel attachement à la vie politique locale et représente une véritable valeur ajoutée pour les équipes municipales chargées de travailler à l’amélioration du cadre de vie de leurs concitoyens dans le souci du bien commun. Je leur adresse un grand merci pour leur disponibilité à répondre aux trois principales questions : pourquoi vous êtes-vous investis dans la vie publique locale ? Comment vivez-vous votre mandat d’élu local, diriez-vous qu’il s’agisse d’une expérience positive ? En quoi votre culture personnelle a-t-elle influée sur votre action publique ? » Les témoignages recueillis démontrent s’il en était besoin de l’attachement indéfectible des citoyens européens tant à leur cadre de vie, qu’à leur culture. Ils démontrent aussi que la citoyenneté européenne a un sens, qu’elle constitue un enjeu et aussi qu’elle renforce la démocratie locale. La présentation s’est achevée par une invitation à encourager les citoyens européens à s’inscrire sur les listes électorales, à s’investir davantage encore en se présentant aux élections.

 

Fabrice Lachenmaier, directeur d’INE, Jackie Dieren, photographe, Aurelio Fino et Glenda Suquet, élus européens de la commune du Mas

Nice-Matin du 28 Octobre 2016
 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France