Idées Nouvelles Europe
Idées Nouvelles Europe à Strasbourg avec 9314 promesses
pour construire l'Europe
 

"Au XXIème, notre souveraineté sera réelle si elle est européenne (et donc partagée) ou illusoire si elle est nationale. Je soutiens donc vivement Idées Nouvelles Europe qui travaille à cette prise de conscience par les citoyens européens!"
Dominique Riquet, député européen
Dominique Riquet

"Je souhaite saluer les initiatives et travaux qu’Idées Nouvelles Europe entreprend depuis 20 ans. Sans aucun doute, alors que l'euroscepticisme est de plus en plus présent en France comme en Europe, il est indispensable de communiquer davantage sur l'Europe et de faire – et surtout d'accroître – ce travail vital de pédagogie sur l'Europe. Ce sont des initiatives comme la vôtre qui contribueront à relancer le débat européen, à nouer de nouveaux partenariats, à lancer de nouveaux projets pour faire, comme vous le soulignez très bien, aimer l'Europe. C'est un très beau projet et je me réjouis de votre engagement!"
Nathalie Griesbeck, Députée européenne
Nathalie-Griesbeck

"A l'heure où l'Europe doit faire face à des défis hors du commun : crise financière et économique, crise grecque, crise migratoire, menace de Brexit, menace terroriste, je salue l'action d'Idées Nouvelles Europe qui informe sans relâche tous les publics sur la construction européenne, cet outil puissant pour trouver ensemble des solutions pérennes et préparer un meilleur avenir."
Sylvie Guillaume, vice présidente du parlement européen
Sylvie-Guillaume

"Idées Nouvelles Europe fait partie de ces associations qui rendent accessible au plus grand nombre le débat européen. Vingt ans que vos projet promeuvent et façonnent l'identité européenne. Rendez-vous dans vingt ans pour votre 40e anniversaire. "
Philippe JUVIN, Député européen
Sylvie-Guillaume

 

C’est dans la capitale alsacienne que tous les membres du projet " 2004, Tous aux urnes ! " se sont donnés rendez-vous autour du camion multimédia parachevant son troisième parcours et non des moindres.

Depuis huit mois, ce dernier sillonne les routes d’Europe pour récolter les promesses de vote des citoyens. Avec 8500 kilomètres de voyage, les animateurs du célèbre Mobilpress ont franchi les grilles du Parlement européen en ce mardi 20 avril pour apporter au président Pat COX les 9314 promesses enregistrées. La veille l’équipe du projet s’était installée dans une charmante ville typique du vignoble alsacien pour ajuster les derniers préparatifs avant l’ultime mission. Ce fut l’occasion d’organiser une réunion transnationale autour des objectifs pédagogiques du projet et notamment la préparation des éléments didactiques qui donneront naissance aux productions éditoriales.

À l’issue d’une matinée riche en échanges sur les ajustements de calendrier et la mise en place des contenus pédagogiques (plus de 23 fiches d’activités pour les enseignants, les formateurs, les animateurs, les éducateurs…), le local de la réunion s’est métamorphosé en salle de presse avec la préparation du Popivox version Strasbourg auquel tous les présents ont contribué afin de le rendre dynamique, attractif et original. Comme à l’habitude, la majeure partie des textes et bien entendu les photos sont insérés en dernière minute après que la manifestation se soit déroulée.

Mardi 20 avril. Le groupe se présente au Parlement européen pour une visite et assiste aux débats et votes des députés en session plénière depuis la tribune visiteur de l’hémicycle. A la curiosité des premiers instants pour le gigantisme du bâtiment...

...vient l’intérêt pour les discussions entendues et la sensation que les travaux du parlement dessinent véritablement les enjeux de l’Europe de demain. À la fin de la matinée, tous les membres du projet se sont prêtés, sur une estrade, à la traditionnelle photo-souvenir devant les drapeaux européens.

Au premier rang et de gauche à droite : les gagnants du concours : Elena Maria GOMEZ (Espagne), Rosalia RIZZO (Italie), Rita Isabel PESSOA (Portugal), Cédrick GADA (France) Au deuxième rang les partenaires et organisateurs du projet : Fabrice LACHENMAIER, directeur INE (France), Javier REYES TAPIA, président PROGESTI@ (Espagne), Salvatore PIUMBO, animateur PERCORSI (Italie), Sara REBELLO, directrice projet INSTITUTO DE DESINVOLVIMENTO SOCIAL (Portugal), Alessandro ACCARDO PALUMBO, président PERCORSI (Italie), Gaëtano LAMIA, directeur PERCORSI (Italie) et Jean-François RAIOLA, chargé de mission Europe INE (France)."

À midi, le député français Olivier DUHAMEL et la représentante du Parlement européen à Marseille ont invité les 14 participants du groupe pour un déjeuner privé au restaurant des députés ce qui fut incontestablement un temps mémorable de cette journée. En début d’après-midi, le camion s’est installé sur le parvis du Parlement face aux entrées principales et l’urne transnationale remplie mise en avant, pour que les occupants des voitures officielles aient une vue directe sur l’animation.

Après une installation longue en raison des impératifs techniques liés à l’impression du magazine et aux conditions climatiques peu favorables, le visuel est en place et les visiteurs peuvent apporter à leur tour leur contribution au vote. La première personnalité à venir inaugurer le scrutin du jour n’est autre que Claudie HAIGNERE, ministre déléguée aux Affaires européennes, venue rencontrer tous les députés français au Parlement européen. Avant sa réunion, la ministre a décidé d’accorder quelques instants au projet " 2004, Tous aux urnes ! " pour marquer son attachement aux activités associatives de valorisation de l’idée européenne. Cette visite surprise fut l’occasion d’échanger des idées sur la mobilisation citoyenne et les enjeux des prochaines échéances.

Claudie HAIGNERE a également précisé qu’elle était " pleinement consciente de l’importance de soutenir toutes les actions de terrain " et qu’elle considérait " bénéfique et constructif une étroite coopération entre mes services et les représentants de la société civile pour consolider le message européen ". Après de longues minutes passées en notre compagnie et un engagement de reprendre la discussion dans le futur, la ministre a rejoint le bâtiment central. Cette visite fut hautement symbolique car elle représente l’aboutissement de plusieurs mois de travail voire de plusieurs années pour les partenaires engagés dans les projets transnationaux depuis de longues dates. Ensuite, ce fut le tour des députés européens de venir glisser leur bulletin dans l’urne et d’exprimer leur soutien à notre démarche. Parmi ceux-ci, notre hôte de midi Olivier DUHAMEL, député européen a souligné " l’apport civique du projet pour une meilleure sensibilisation active des jeunes " et a félicité toute l’équipe présente pour le dynamisme et l’interactivité créée grâce à ce projet de communication et de formation.

Quelques instants plus tard, ce fut le tour d’ Alain LAMASSOURE, député européen de venir encourager le projet en déposant une promesse de vote. Ce dernier a évoqué le caractère exemplaire du projet et du partenariat qui reflète à ses yeux " un arc méditerranéen, référence de ce que pourrait être une unité européenne ".

Les deux parlementaires sont membres de la Convention européenne et ont déjà témoigné à plusieurs reprises leur soutien à nos projets éducatifs et culturels en faisant par exemple partie de nos conseils scientifiques. Nous avons aussi eu la visite de Francesco SPERONI, député européen

 

Le député italien vote sous l’œil bienveillant du partenaire italien du projet, Gaëtano LAMIA, directeur de l’association PERCORSI ...mais aussi d’un de ses collègues espagnols,...

Le député espagnol entouré à droite de Javier REYES TAPIA, président de PROGESTI@, partenaire espagnol du projet.

Ensuite, ce furent deux françaises Marie-Arlette CARLOTTI et Dominique VLASTOqui ont apporté leur soutien sous les objectifs des dizaines de photographes et journalistes de tous les médias européens présents pour relater les événements et qui avaient été invités par un communiqué distribué le matin même.

Pour clore cette journée officielle, c’est le président du Parlement Pat COX lui-même qui s’est présenté à 17 heures pour recevoir un bulletin de vote géant sur lequel nous avions marqué le nombre total de promesses récoltées .

Pat COX a commenté cette remise officielle des votes en précisant que cela constituait " un honneur pour moi de recevoir l’expression d’une telle mobilisation citoyenne " et à appeler tous les Européens à voter massivement le 13 juin prochain.Au-delà de la remise des promesses de vote, ce dernier s’est aussi intéressé au projet pédagogique questionnant les animateurs sur leur expérience, leurs sentiments sur l’issue de la mobilisation et sur les améliorations à prévoir dans le cadre d’une communication plus efficace sur l’Europe. Dans l’entourage du Président, les 4 gagnants du tirage au sort étaient présents ainsi que l’ensemble des partenaires européens du projet.

Le mot du président :


"Les élections européennes de juin 2004 sont, à mes yeux, un moment exceptionnel sans précédent par son ampleur et sa diversité.
C’est la première fois que l’ensemble des citoyens européens vont avoir la possibilité d’élire au Parlement européen, pour un mandat de cinq ans, les députés qui auront à gérer la nouvelle Europe.
La baisse constante, dans plusieurs pays européens du taux de participation aux dernières élections européennes est préoccupante et nous devons y travailler.
Mais ce n’est pas un problème propre aux scrutins européens.
Si l’on examine les études relatives aux démocraties occidentales, on constate que la diminution de la participation est un phénomène qui n’en épargne quasiment aucunes.
C’est pourquoi il faut faire campagne avec un message fondé sur la réalité.
Le débat ne doit pas évoquer l’Europe de manière abstraite et nous devons nous abstenir de parler de l’Europe dans un jargon européen.
Il faut parler clair et parler de choses qui intéressent les citoyens, c’est-à-dire des gens qui ne sont pas des spécialistes de l’Europe, sans être nécessairement hostiles à ce que l’Europe peut leur apporter.
Je suis convaincu que si l’on s’adresse aux citoyens dans un langage clair, si on leur parle de l’Europe des valeurs, d’une Europe qui a une influence directe sur leur vie quotidienne et si l’on s’adresse à eux avec conviction et passion, ils ne resteront pas insensibles.
Tel est le défi que nous devons relever cette année.
Et ce défi, nous ne pourrons le réaliser qu’avec le soutien d’initiatives telles que celle de " Tous aux urnes ".
Aujourd’hui m’a été remis un grand nombre d’intentions de votes, symbole d’une forte mobilisation citoyenne et preuve – si besoin en était- que c’est en allant à la rencontre des citoyens et en leur expliquant l’Europe qu’ils adhéreront à ce projet sans précédent dans l’Histoire.
Je tiens à féliciter chaleureusement tous les membres de l’équipe et les remercier de leur enthousiasme."

Pat COX
Président du Parlement européen
Strasbourg, le 20 avril 2004

 

Après cette visite concluant la phase " communication " du projet " 2004, Tous aux urnes ! ", de très nombreux visiteurs anonymes ont poursuivi le remplissage de l’urne, les autocars apportant un flot continu de curieux…

...si bien que la nuit tombée, notre urne comportait près de 10 000 promesses de vote. Voteront, voteront pas ? Les Européens ont répondu ! À 21 heures, les imprimantes du Mobilpress se sont enfin mises en route pour éditer le magazine tant attendu à plus de 1000 exemplaires. Le lendemain, chaque député européen recevra dans sa boîte aux lettres un exemplaire de Popivox news spécial " Parlement européen – Strasbourg ". Alors que le balai des voitures officielles reprend dans le sens des départs et que les 22 heures viennent de sonner, quelques mains se tournent vers notre équipe et derrière les vitres teintées, on devine les ultimes encouragements…

Dernières Nouvelles d'Alsace / Nice-Matin

 

 
Association Idées Nouvelles Europe JO N° 11 du 13 Mars 1996 N°de siret 424 599 587 000 21
75, route d'Aiglun 06910 Le Mas France